Nos conseils du mois

L'hiver.....

Tentés de partager un bout de votre festin de Noël avec votre animal ? Si l’intention est louable, l’idée n’est pas forcément lumineuse. Oubliez les morceaux de dinde, de poulet ou encore de lapin dont les petits os pourraient provoquer une occlusion ou une perforation des voies digestives. Evitez aussi le saumon fumé qui tente tellement votre chat car les aliments trop salés peuvent l’intoxiquer.

Quant à votre belle bûche bien sucrée ou votre coffret de chocolats, vos animaux ne devront pas en aucun cas en profiter car ils sont toxiques !

Quant aux guirlandes et autres cheveux d’ange, ils sont particulièrement dangereux pour les chats. Lorsqu’ils les avalent, ces fils s’entortillent dans l’estomac et nécessitent une intervention chirurgicale.
Attention aussi aux guirlandes lumineuses… un chiot ou un lapin qui les mordillent pourraient s’électrocuter !

Nos protégés et le froid....

  • Pensez à donner quelques tapes sur votre capot avant de démarrer votre véhicule. Il est fréquent que les chats errants y trouvent refuge attirés par un moteur encore tiède..

  • Les chats ont aussi tendance à se réfugier dans les garages, cabanes de jardins, ou tout autre abri accessible. Veiller à ne pas les y enfermer par mégarde.

  • Alimentation et eau seront les bienvenus pour les chats « libres » afin de les aider à affronter le froid.

  • Veillez à changer régulièrement l’eau de boisson et à la remplacer par de l’eau tiède, qui gèlera moins vite. (En seulement 30 minutes, une gamelle d’eau peut geler par temps froid).

  • Veiller à isoler convenablement les niches. (Présence de paille, de couvertures propres et sèches, de lamelles en plastique à l’entrée afin d’éviter les fuites de chaleur)

  • Veillez à augmenter les rations alimentaires des animaux ; lutter contre le froid demande davantage d’énergie.

LES OISEAUX ET ANIMAUX SAUVAGES

  • Par temps de gel, les oiseaux et animaux sauvages ne périssent pas de froid, mais de faim et de soif. Le sol gelé les empêche de dénicher de quoi se nourrir et s’hydrater.

  • Pensez à disposer à l’abri des prédateurs des boules de graisses pour oiseaux, des graines, des restes de repas afin qu’ils parviennent à survivre dans l’attente de températures plus clémentes.

  • N’oubliez pas l’eau, pour éviter qu’elle gèle, vous pouvez y ajouter quelques gouttes d’huile d’olive.

Contact

Téléphone

Email

Heures d'ouverture

Lun-Ven 8h30-12h  14h-19h sur RV

Samedi 8h30-12h  14h-17h sur RV

Urgences

04.68.31.65.66 et écouter le répondeur

0

 

©2023 by Dr. Mark. Proudly created with Wix.com